Appareils et bonnes pratiques, Équipement fitness et Coaching

Ceinture abdominale : bonne ou mauvaise idée pour muscler ses abdos ?

Il existe différents types de ceintures abdominales destinées à dessiner ou muscler ses abdos (presque) sans effort. Comment faire la part des choses entre les idées reçues et la réalité et dans quelles conditions peuvent-elles être utiles aux sportifs ?

La ceinture abdominale : est-ce un accessoire miracle ?

Muscler ses abdos sans faire d’efforts et perdre du poids, c’est la promesse que peut faire miroiter la ceinture abdominale. En s’y intéressant de plus près, la question semble plus complexe : il existe plusieurs types de ceintures abdominales. Chacune a une visée différente et un mode d’action bien précis.

Les différents types de ceintures abdominales

Les principaux types de ceintures abdominales sont :

  • Les ceintures abdominales à électrostimulation : les plus courantes et peut-être les plus populaires. Elles se composent d’une ceinture dotée d’électrodes qui transmettent régulièrement des impulsions électriques dans les muscles, cherchant à mimer le signal de contraction envoyé par les nerfs lors d’un effort. Un boîtier de commande permet de régler l’intensité des stimulations, qui est de plus en plus forte au long de la séance. Cette méthode appelée EMS (électro-myostimulation) est parfois utilisée par les kinésithérapeutes pour solliciter les groupes musculaires immobilisés après une blessure. Elle peut aussi être employée pour favoriser la récupération après un entraînement.
  • Les ceintures abdominales vibrantes : un peu moins chères, les ceintures vibrantes ou vibromassantes créent un massage vibrant dans le but de faire fondre la graisse abdominale localisée, ne visant pas le renforcement musculaire. Si leur efficacité dans l’élimination des graisses est légère, elles tonifient la peau et peuvent être utilisées en complément d’une activité sportive.
  • Les ceintures de sudation : ici, c’est la transpiration qui est recherchée avec un effet sauna, pour évacuer les toxines et provoquer l’amincissement. La perte de poids constatée est souvent due à la perte d’eau engendrée : le dispositif est un accompagnement dans une démarche plus globale, incluant un régime alimentaire équilibré et de l’exercice physique. Ce type de ceinture peut être porté pendant la journée ou pendant l’entraînement pour en décupler les effets.
  • Certaines ceintures abdominales allient les différentes technologies : électrostimulation, sudation et massage vibrant.

Quelles sont les zones ciblées et l’intensité d’effort ressentie ?

Seule la ceinture à électrostimulation provoque une véritable contraction des muscles. Les groupes musculaires activés sont les grands droits, les obliques internes et externes, ainsi que le muscle transverse. Il n’y a pas d’impression d’effort comme après une séance d’abdos. Le processus, même s’il demande une petite période d’adaptation, n’est pas douloureux. La ceinture vibrante et la ceinture de sudation offrent une sensation de détente, visant l’affinement de la silhouette au niveau du ventre, et non le travail musculaire.

Les résultats sont-ils les mêmes qu’en effectuant des abdominaux ?

Bien entendu, les résultats ne sont pas les mêmes qu’avec de véritables séances de sport pour muscler les abdominaux. Visuellement, l’électrostimulation a des effets intéressants, davantage de l’ordre de la tonification, avec parfois une légère réduction du tour de taille. À la différence d’un réel effort physique, la consommation de calories par le corps reste limitée.

Comment bien utiliser une ceinture abdominale ?

Sans espérer de miracles, la ceinture abdominale peut toutefois être efficace, en parallèle d’une pratique sportive. En particulier, la ceinture à électrostimulation aide à raffermir la zone abdominale et à adopter une meilleure posture. L’aspect de la peau est aussi amélioré. Pour obtenir des résultats probants, portez-la au minimum 5 fois par semaine pendant 30 minutes à une heure, en marchant ou en faisant du sport. Augmentez légèrement l’intensité pendant les périodes de pause entre deux activités.

Le port d’une ceinture abdominale requiert quelques précautions :

  • L’EMS est formellement déconseillée en cas d’insuffisance cardiaque, de troubles cardiovasculaires ou d’épilepsie.
  • Pendant la grossesse, il est également recommandé de ne pas l’utiliser.
  • Il est préférable d’éviter de courir avec une ceinture à électrostimulation : les contractions abdominales déclenchées n’étant pas synchronisées avec les foulées, l’exercice ne serait pas des plus agréables.

Quelle ceinture abdominale choisir ?

De nombreuses ceintures abdominales sont disponibles sur le marché. Cette sélection de 3 ceintures vous aidera à faire votre choix.

La plus connectée : Connect Abs — Slendertone

Cette ceinture abdominale à électrostimulation se connecte à un smartphone iOS ou Android, avec une application de suivi dédiée pour visualiser ses progrès au fil des séances. Avec 100 niveaux d’intensité différents et des programmes personnalisés pour se remettre en forme, s’exercer en vue d’un événement précis ou encore tonifier son ventre après la grossesse, il séduit un grand nombre de profils. La télécommande est rechargeable par USB.

Le meilleur rapport qualité-prix : EM 37 — Beurer

Cette ceinture EMS convient à tous les profils et à toutes les morphologies, étant dotée d’une extension pour ajuster sa longueur si nécessaire. Elle dispose de 40 niveaux d’intensité, réglables sur un boîtier LCD. Alimentée par piles, elle est proposée à un tarif attractif et fait figure de best-seller dans le domaine.

La plus puissante : Maxibelt Free Action 4M — Sport-Elec

La ceinture Maxibelt permet de travailler précisément les différents muscles des abdominaux, avec 4 zones pouvant être activées et réglées séparément. Couplée au système d’électrostimulation Free Action, l’un des plus puissants du marché, elle offre 94 niveaux d’intensité et correspond réellement à une utilisation par des sportifs.

Rendez-vous dans notre dossier Equipement et Coaching pour davantage de conseils.